Les développeuses web ont la cote !

L

Marjolaine Le Bon – Développeuse Web

Marjolaine Le Bon Présidente Happy Dev Nantes – Développeuse Web, répond à nos questions

Comment expliques-tu qu’il y ait moins de nanas dans ce milieu?

C’est un milieu avec une majorité écrasante d’hommes et beaucoup de femmes ne se sentent pas à l’aise dans un univers masculin. C’est un peu le serpent qui se mord la queue. En plus, il y a une image très geek, jeux vidéos. Beaucoup plus de garçons mettent les mains dans les jeux vidéos à l’adolescence parce qu’ils répondent un peu à des clichés de genre (jeux de guerre, héroïque fantaisie etc…). Enfin, la complexité à mettre les mains dans le code qui peut faire peur au départ, les garçons sont beaucoup plus encouragés pour tout ce qui est technique. (alors qu’en réalité ce n’est pas si technique, en tous cas, il y a des choses très très accessibles). Perso, je ne ressemble pas à l’image clichée du développeur web et je sais que socialement, il y a toujours une surprise quand je dis ce que je fais.

quels sont les clichés auxquels tu fais face ?

Du coup, j’ai un peu répondu au dessus 😃 Les gens imaginent une férue de jeux vidéos, limite asociale, cheveux gras et t-shirt sans forme avec des grosses lunettes. Par ailleurs, j’ai été confronté à du sexisme et des gens qui imaginaient que parce que j’étais une femme, j’étais sans doute moins compétente, des clients qui s’adressaient systématiquement aux hommes quand il y en avait, même si c’était moi l’interlocutrice et/ou experte. J’ai eu le droit à du mansplaning aussi.

Les gens imaginent une férue de jeux vidéos, limite asociale, cheveux gras et t-shirt sans forme avec des grosses lunettes

Quelle est ta force ?

Etre une femme est souvent une force (même si ça peut parfois représenter un handicap comme dit au-dessus. Les clients sont souvent contents de changer de type d’interlocuteur. N’étant pas de l’informatique au départ (j’ai fait des études de géographie), j’ai souvent un discours moins obscure que d’autre et je suis aussi très sociable (même si je ne suis pas sûre que tout ça ait à voir avec mon genre 😉 ) Globalement aussi, les gens avec qui je travaille sont souvent content d’avoir un peu de mixité et à cet égard sans doute particulièrement sympas avec moi. Enfin, en tous cas, je les trouve super sympas. Mais c’est peut être avec tout le monde. 🙂

Qu’est ce que tu dirais à une nana qui hésites à se lancer ?

C’est pas inaccessible, loin de là, perso, je pars de 0 et j’ai tout appris sur le tas. Et c’est un milieu globalement très agréable, sympa et généralement très bienveillant, en tous cas, chez Happy dev

Print Friendly, PDF & Email

About the author

Alexandre Bourlier

Add Comment