Indépendant.e mais pas solo

I

La vie d’indépendant a énormément de bons côtés et beaucoup d’entrepreneurs ne changeraient de statut pour rien au monde. Mais parfois l’entrepreneur se sent un peu seul et tourne en rond dans son coin… Personne pour partager les succès ou se soutenir en cas d’échecs, pas de collègues à qui demander un avis ou un retour sur son travail. On n’a plus l’impression de progresser et d’apprendre de nouvelles choses. Alors comment être un.e indépendant.e épanoui.e mais pas solitaire ? Voici mes retours d’expérience après 3 ans de freelancing.

1/ La liberté du free-lance

Être indépendante et travailler la plupart du temps seule m’a permis de me rapprocher au plus de ce que je considère comme la liberté. 

Je choisis mes tâches et quand je les accomplis. Mon emploi du temps et mes horaires sont très flexibles, je peux choisir quand je pars en vacances et décider que ma journée d’anniversaire est un jour férié. Je travaille (ou non) avec certains clients/professionnels en posant mes conditions de travail et je peux mettre fin à un partenariat si je ne me sens pas à l’aise. Grâce à certaines missions à distance, je travaille de n’importe où. Je peux décider de créer et lancer un nouveau projet très rapidement (très agréable pour moi qui aime l’efficacité et le changement !) sans passer par des validations et des négociations sans fin.

Le fait de pouvoir être au plus proche de ce qui me correspond en termes de valeurs, de rythme de travail et de missions est un luxe énorme que je ne quitterai pas de sitôt ! 

2/ Les limites de l’indépendance

Mais j’apprécie également le travail d’équipe et il y a certaines choses que je trouve très importantes pour atteindre un bon équilibre indépendance/collaboration :

  • j’ai besoin de regards extérieurs sur mon travail
  • j’apprécie le travail en équipe qui me motive et m’apprend toujours quelque chose (il y a plus d’idées dans 10 cerveaux que dans un seul)
  • j’aime faire des projets coopératifs / collaboratifs
  • le soutien entre pairs est très important (pouvoir échanger avec des entrepreneurs qui traversent les mêmes galères/aventures)
  • rester toute seule à la maison n’est pas idéal pour stimuler la créativité.

Dans le passé, j’ai eu de très bonnes expériences de travail en équipe et j’aime pouvoir retrouver cette ambiance de temps en temps.

3/ Comment lutter contre la solitude de l’entrepreneur ?

Plusieurs solutions peuvent alors être mises en place pour retrouver un équilibre indépendance/collaboration ! Voici de mon côté comment je me suis entourée pour renforcer mon entreprise, continuer de progresser et garder la motivation.

  • Le réseau

J’ai commencé par construire un réseau de personnes qui partagent les mêmes valeurs que moi en adhérant et en m’impliquant dans des associations qui ont du sens à mes yeux. J’ai ainsi rencontré des personnes avec lesquelles j’ai des affinités professionnelles et personnelles (comme au Collectif Social Web dans mon cas). Je me rends de temps en temps à des événements sur l’entrepreneuriat (comme les apéros entrepreneurs) pour rencontrer des chefs d’entreprises de la région.

  • L’animation d’ateliers

J’anime des ateliers bénévoles avec des porteurs de projet sur la communication digitale. Je garde ainsi un contact direct avec le terrain et avec les besoins de mes clients, cela renforce ma communauté et je teste de nouveaux outils avec mon groupe !

J’interviens également dans des formations pour venir présenter mon parcours et mon métier. 

  • Les collectifs professionnels

Je fais partie de collectifs de professionnels (comme Happy Dev 😉 ou encore Les Mystères du Web) pour pouvoir faire appel à des personnes qui ont des compétences complémentaires aux miennes lors de projets plus importants ou pour répondre à des appels à projet. C’est également une manière de s’intégrer dans un écosystème professionnel, de comprendre un marché et ses évolutions. Entre entrepreneurs du même domaine, on peut aussi échanger sur l’entrepreneuriat, la manière dont chacun surmonte les problèmes et gère la vie quotidienne de chef d’entreprise. Cela peut amener une vie sociale riche tout en étant indépendant.

Conclusion

Il n’y a pas vraiment de solutions miracles pour atteindre son équilibre et chaque freelance doit trouver son propre rythme. Certains adorent être seuls la plupart du temps et d’autres recherchent davantage à être entourés ou à avoir des associés/partenaires. Pour ma part, je trouve important de rester en contact avec d’autres entrepreneurs pour se motiver et continuer de progresser. 

De manière générale, il est prouvé qu’être bien entouré permet d’aller plus loin dans le développement de l’entreprise et de s’épanouir personnellement. 

Alors indépendant.e, oui, mais pas tout.e seul.e !

Et toi, comment tu pallies à la solitude de l’entrepreneur ?

Auteur : Camille Roumazeilles, coach et formatrice en communication digitale

Je propose un accompagnement pour les entrepreneurs pour faire rayonner leur projet, communiquer avec joie et gagner en visibilité.

✨ Plus de 100 projets accompagnés

👩‍🏫 45 formations dispensées (en stratégie de communication, community management, gestion de projets et médiation numérique)

📢 52 RDV de la com’ pour répondre gratuitement à vos questions sur la communication digitale

Print Friendly, PDF & Email

About the author

Gwen Sauve

Add Comment

By Gwen Sauve